Cine GuppY
 
 
MENU CINEMA
 ↑  
Texte à méditer :  
A mon époque les acteurs rêvaient d'être stars. Aujourd'hui les stars rêvent d'être acteurs.
  
[ Laurence Olivier ]
Filmographie de :
Daniel GELIN

Daniel GELIN



REALISATION
ANNEE TITRE PHOTO
1953 DENTS LONGUES (LES)
-

BIOGRAPHIE

DANIEL GÉLIN
Période 1939-1955 NOTICE BIOGRAPHIQUE

Acteur français né le 19 mai 1921 à Angers. Après une enfance passé à Saint-Malo, Daniel Gélin âgé alors de 17 ans, décide de devenir comédien. Il travaille dans une pêcherie de morues et une fabrique de cordages, avant d'aller tenter sa chance à Paris. Là il parvient à entrer aux Cours Simon, puis au Conservatoire (dans la classe de Louis Jouvet). Il commence à faire un peu de théâtre et en 1939 il débute à l'écran dans MIQUETTE ET SA MÈRE de Jean Boyer puis sous la direction de Yves Mirande SOYEZ LES BIENVENUS. Il tient son premier grand rôle dans PREMIER RENDEZ-VOUS d'Henri Decoin aux côtés de Danielle Darrieux et de Georges Marshal. En 1945, il épouse Danièle Delorme qui, deux ans plus tard, lui donne un fils : Xavier. C'est en 1949 que Daniel Gélin se fait réellement connaître du public dans RENDEZ-VOUS DE JUILLET de Jacques Becker, avant de s'imposer définitivement avec LA RONDE de Max Ophuls. Ce dernier prend l'acteur une seconde fois sous sa direction pour LE PLAISIR. En 1952, il réalise son premier film : LES DENTS LONGUES dans lequel il interprète le rôle principal aux côtés de sa femme. La réussite finit par séparer le couple qui divorce en 1954.

FILMOGRAPHIE
1939
MIQUETTE ET SA MERE (Jean Boyer).

1940
SOYEZ LES BIENVENUS (Yves Mirande)
LES SURPRISES DE LA RADIO (Marcel Paul).

1941
PREMIER RENDEZ-VOUS (Henri Decoin).

1942
LES CADETS DE L'OCÉAN (Jean Dréville)
L'ASSASSIN HABITE AU 21 (Henri-Georges Clouzot).

1943
LES PETITES DU QUAI AUX FLEURS (Marc Allégret).

1944
ENQUÊTE DU 58 (Jean Tedesco, court métrage).

1945
LA TENTATION DE BARBIZON (Jean Stelli)
UN AMI VIENDRA CE SOIR (Raymond Bernard).

1946
LA NUIT DE SYBILLE (Jean-Paul Paulin)
MARTIN ROUMAGNAC (Georges Lacombe)
LA FEMME EN ROUGE (Louis Cuny)
MIROIR ( Raymond Lamy)
LA FILLE DU DIABLE (Henri Decoin).

1947
LE MANNEQUIN ASSASSINÉ (Pierre de Hérain).

1948
LE PARADIS DES PILOTES PERDUS (Georges Lampin).

1949
RENDEZ-VOUS DE JUILLET (Jacques Becker).

1950
LA RONDE (Max Ophuls)
DIEU A BESOIN DES HOMMES (Jean Delannoy)
ÉDOUARD ET CAROLINE (Jacques Becker)
CHICAGO DIGEST (Paul Paviot, c. m.).

1951
LES MAINS SALES (Fernand Rivers)
UNE HISTOIRE D'AMOUR (Guy Lefranc)
LE PLAISIR (M. Ophuls).

1952
ADORABLES CRÉATURES (Christian-Jaque)
LA MINUTE DE VÉRITÉ (Jean Delannoy)
LA MAISON DU SILENCE (La voce del silencio, G. W. Pabst)
LES DENTS LONGUES (Daniel Gélin)
RUE DE L'ESTRAPADE (Jacques Becker)
LA NEIGE ÉTAIT SALE (Luis Saslavsky).

1953
L'ESCLAVE (Yves Ciampi)
SANG ET LUMIÈRES (Georges Rouquier)
SI VERSAILLES M'ETAIT CONTÉ (Sacha Guitry)
L'AFFAIRE MAURICIUS (Julien Duvivier)
RUMEUR PUBLIQUE (Opinione publica, Maurizio Cognati).

1954
LES AMANTS DU TACE (Henri Verneuil)
NAPOLÉON (Sacha Guitry)
LES GAIETÉS DE L'ESCADRON (Allegro squadrone. Paolo Moffa)
LA BELLE ROMAINE (La romana, Luigi Zampa).

1955
L'HOMME QUI EN SAVAIT TROP (The man who knew too much, Alfred Hitchcock)
PARIS-COQUIN (Pierre Gaspard-Huit).

(à suivre)

DANIEL GÉLIN
Période 1956-1978
NOTICE BIOGRAPHIQUE

Professionnellement Daniel Gélin poursuit allègrement sa route. En 1955, il épouse Sylvie Hirsh, mannequin chez un grand couturier. Il interprète de nombreuses pièces de théâtre toujours avec le même enthousiasme qu'à ses débuts, joue dans de nombreuses séries de télévision dont «Les Saintes Chéries». Il continue à tourner mais cependant se produit moins souvent sur le grand écran. Après sa séparation avec Sylvie, il se remarie en 1973 avec Lydie Zacks, En 1977 il publie «Deux ou trois choses qui sont les miennes». Il a d'ailleurs toujours beaucoup écrit, des poèmes notamment, une anthologie, qui ont été édités. La peinture a également constitué un de ses refuges, et le théâtre reste une de ses grandes passions.

FILMOGRAPHIE

1956
JE REVIENDRAI A KANDARA (Victor Vicas)
EN EFFEUILLANT LA MARGUERITE... (Marc Allégret)
BONSOIR PARIS... BONJOUR L'AMOUR (Ralph Baum)
MORT EN FRAUDE (Marcel Camus)

1957
RETOUR EN MANIVELLE (Denys de la Patellière)
TROIS JOURS A VIVRE (Gilles Grangier)
CHARMANTS GARÇONS (Henri Decoin)

1958
LA FILLE DE HAMBOURG (Yves Allégret)
SUIVEZ-MOI JEUNE HOMME (Guy Lefranc)
CE CORPS TANT DÉSIRÉ (Luis Saslawski)
CARTHAGE EN FLAMMES (Cartagine en flamme, Carminé Gallone)

1959
JULIE LA ROUSSE (Claude Boissol)
LE TESTAMENT D'ORPHÉE (Jean Cocteau)
LES TROIS ETC... DU COLONEL (Le tre eccetera del colonello, Claude Boissol)

1960
LA MORTE SAISON DES AMOURS (Pierre Kast)
AUSTERLITZ (Abel Gance)
LA PROIE POUR L'OMBRE (Alexandre Astruc)
RÉVEILLE TOI CHÉRIE (Claude Magnier)

1961
LES PETITS MATINS (Jacqueline Audry)
LE JOUR LE PLUS LONG (The longest day, Ken Annakin, Andrew Marton, Bernard Wicki; scènes coupées au montage)

1962
RÈGLEMENTS DE COMPTE (Pierre Chevalier)
LES ÉGAREMENTS (Pierre Kast)
VACANCES PORTUGAISES (Pierre Kast)

1963
TROIS DE PERDUES (Tre piger i Paris, Gabriel Axel)
LA BONNE SOUPE (Robert Thomas)

1964
L'HEURE DE LA VÉRITÉ (Henri Calef)
EL N1NO Y EL MURO (Ismael Rodriguez).
1965 LA LIGNE DE DEMARCATION (Claude Chabrol)
PARIS BRULE- T-IL? (René Clément)
COMPARTIMENTS TUEURS (Costa-Gavras)
CES DAMES DE L'ÉTOILE ROUGE (Zwei girls von roten stem, Sammy Drechell)
DIE ZEUGIN A US DER HOLLE (Zika Mitrovic)

1966
A BELLES DENTS (Pierre Gaspard-Huit)
LES SULTANS (Jean Delannoy)
LE SOLEIL NOIR (Denys de la Patellière)

1967
LE MOIS LE PLUS BEAU (Guy Blanc)

1968
LA TRÊVE (Claude Guillemot)
HALLUCINATIONS SADIQUES (Roy Kormon)
SLOGAN (Pierre Grimblat)

1969
DÉTRUIRE DIT-ELLE (Marguerite Duras)
LA SERVANTE (Jacques- Paul Bertrand)

1970
LE SOUFFLE AU COEUR (Louis Malle)

1971
FAR FROM DALLAS (Philippe Toledano)

1972
AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES... MAIS PAS TROP! (D. Moosman)
L'HOTESSE DE COPENHAGUE (Jack O'Connell)
LA POLICE AU SERVICE DU CITOYEN (La polizia e' al servizio del cittadino, R. Guerreri)

1974
UN LINCEUL N'A PAS DE POCHES (Jean-Pierre Mocky)

1975
TROP C'EST TROP (D. Kaminka)
DIALOGUE D'EXILES (Raul Ruiz)

1976
QU'IL EST JOLI GARÇON L'ASSASSIN DE PAPA (Michel Caputo)

1977
NOUS IRONS TOUS AU PARADIS (Yves Robert)
L'HONORABLE SOCIÉTÉ (Anielle Weinberger)





 
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 
 
Free Counter Stat