Cine GuppY
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
MENU CINEMA
 ↑  
Texte à méditer :  Si haut que parvienne une chose lancée, c'est à terre qu'elle retourne.  [ Proverbe africain ]
Filmographie de
Gene HACKMAN

Gene HACKMAN


BIOGRAPHIE

GENE HACKMAN
NOTICE BIOGRAPHIQUE
Acteur américain né le 30 janvier 1931 à San Bernardino (Californie). Gene Hackman passe son enfance à Danville dans l'Illi- nois. Des problèmes familiaux l'amènent à s'engager dans la marine à l'âge de 16 ans. Il sert en Chine, au Japon et à Hawaï. A sa libération, il entre à la radio comme assistant puis repart pour la Californie afin d'y suivre des cours d'Art dramatique au Pasadena Playhouse. Il débute dans des théâtres de province et à la télévision dans des séries comme « F.B.I. », « The defenders » et « Les envahisseurs », avant d'obtènir son premier grand rôle au théâtre en 1963 dans « Children from their games » d'Irwin Shaw. La pièce essuie un échec total, mais Gene Hackman se taille un succès personnel immédiat et remporte le Clarence Derwent Award. Remarqué par Robert Rossen, il débute à l'écran dans L1LITH (le dernier film du réalisateur) aux côtés de Jean Seberg et Warren Beatty. Ce dernier se souvient de lui en 1967 au moment où il assure la production de BONNIE AND CLYDE : Hackman obtient le rôle de Buck Barrow pour lequel il fait sa première grande création. Outre ce film, la première partie de sa carrière sera surtout marqué par ses apparitions dans : LA DESCENTE INFERNALE de Michael Ritchie et LES PARACHUTISTES ARRIVENT, un des films les plus personnels de Franken- heimer où il était promoteur d'un petit groupe d'acrobates aériens, face à Burt Lancaster. En 1972, son interprétation dans FRENCH CONNECTION lui vaut de recevoir l'oscar du meilleur acteur de l'année. Dès lors, il ne cesse de tourner sous la direction des réalisateurs les plus divers. C'est le début d'une éblouissante carrière dont les sommets restent ses rencontres avec Jerry Schatzberg L'ÉPOUVANTAIL, Francis Ford Coppola, LA CONVERSATION SECRÈTE et Richard Brooks LA CHEVAUCHÉE SAUVAGE.

FILMOGRAPHIE
1964
LILITH (Lilith, Robert Rossen).

1966
HAWAl (Hawaii, George Roy Hill)
A COVENANT WITH DEATH (Lamont Johnson).

1967
BANNING (Ron Winston)
CHEF DE PATROUILLE (First to fight, Christian Nyby)
BONNIE AND CLYDE (Bonnie and Clyde, Arthur Penn).

1968
LE CRIME C'EST NOTRE BUSINESS (The split, Gordon Flemyng).

1969
LA MUTINERIE (The riot, Buzz Kulik)
LES PARACHUTISTES ARRIVENT (The Gypsy Moths, John Frankenheimer)
LA DESCENTE INFERNALE (The Downhill Racer, Michael Ritchie)
LES NAUFRAGÉS DE L'ESPACE (Marooned, John Slurges).

1970
I NEVER SANG FOR MY FATHER (Gilbert Cotes).

1971
FEMMES DE MÉDECINS (Doctor's wives, George Schaefer)
THE FRENCH CONNECTION (William Friedkin)
LES CHAROGNARDS (The Hunting Party, Don Medford)
L'ESPION (Raoul Lévy).

1972
CISCO PIKE (Bill L. Norton)
CARNAGE (Prime cm, Michael Ritchie)
L'AVENTURE DU POSÉIDON (The Poseidon Adventure, Ronald Neame).

1973
L'ÉPOUVANTAIL (Scarecrow, Jerry Schatzberg).

1974
CONVERSATION SECRÈTE (The Conversation, Francis Ford Coppola)
ZANDYS BRIDE (Jan Troell).

1975
LA FUGUE (Night moves, Arthur Penn)
FRANKENSTEIN JUNIOR (Young Frankenstein, Mel Brooks)
LA CHEVAUCHÉE SAUVAGE (Bite the Bullet, Richard Brooks)
FRENCH CONNECTION N" 2 (French Connection II, John Frankenheimer).

1976
LES AVENTURIERS DU LUCKY LADY (Lucky Lady, Stanley Donen)
LA THÉORIE DES DOMINOS (The Domino Principle, S. Kramer).

1977
UN PONT TROP LOIN (A Bridge too Far, Richard Attenborough)
IL ÉTAIT UNE FOIS LA LEGION (March or Die, Dick Richards).

1978
SUPERMAN (Superman, R. Donner).




Cette fiche a été vue 13 fois


 
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 
 
Free Counter Stat