Cine GuppY
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
MENU CINEMA
 ↑  
Texte à méditer :  Il est temps de vivre la vie que tu t'es imaginée.  [ Henry James ]
Fiche du film :
MAIN DU DIABLE (LA)

MAIN DU DIABLE (LA)

Durée : 82 mn

FRANCE

REALISATION
Maurice TOURNEUR

CASTING

ROLEACTEUR
Roland BrissotPierre FRESNAY
Le petit homme vêtu de noirPierre PALAU
IrèneJosseline GAËL
MélissaNoël ROQUEVERT
GibelinGuillaume DE SAX
AngePierre LARQUEY
Le voleur DOUKING
Le jongleur GARZONI
Le mousquetaireJean DAVY
L'illusionniste MARCEL
Le chirurgienRené BLANCARD
Le boxeurJean DESPEAUX

HISTOIRE

Un homme, qui semble traqué, arrive un soir dans une auberge isolée de montagne. Pour tout bagage, il porte un coffret qu'il serre précieusement sous son bras. Sa main gauche est gantée. Il raconte alors, devant les pensionnaires rassemblés, son extraordinaire aventure.

Peintre médiocre, Roland Brissot a acheté, un jour, au cuisinier italien Mélissa, un talisman : une mystérieuse main coupée, enfermée dans un coffret, pour un sou. Désormais, tout lui réussi. Il peint avec facilité de magnifiques toiles. Lit gloire et la fortune lui sourient en même temps que l'amour, en la personne de la belle Irène. Toutefois, il faut que le possesseur de la main la revende avant un an, moins cher qu'elle ne fut achetée, sous peine d'être damné... Roland oublie l'échéance fatidique et le Diable - sous l'apparence d'un petit homme vêtu de noir - lui annonce qu'il est prêt à lui racheter la main magique, mais que son prix doublera pour chaque jour de retard...

Pierre s'efforce de réunir l'argent nécessaire, en vain. Un soir de carnaval, il est confronté avec les sept détenteurs successifs, au cours des siècles, de la main coupée : le voleur, le jongleur, le mousquetaire, l'illusionniste, le chirurgien, le boxeur et le cuisinier. Pourchassé par le Diable, Roland terrifié, s'est réfugié dans ce lieu retiré. Il y trouvera la mort, précisément sur la tombe même du pieux moine Maximus Léo, auquel le Diable avait dérobé la main, trois siècles auparavant ...


PETITE HISTOIRE

C'est Jean Aurenche. an départ, qui avait cherché à adapter la nouvelle de Gérard de Nerval, « La Main Enchantée ». Mais, rapidement, devant les difficultés de l'adaptation cinématographique, il devait en abandonner le projet pour le proposer à son ami Jean-Paul Le Chanois. « Par mes ascendants alsaciens, bretons et irlandais - précise ce dernier - j'étais très familier avec le fantastique, d'innombrables légendes avaient bercé mon enfance et m'avaient longtemps influencé. Me laissant aller facilement à mes souvenirs familiales et à mon imagination, je construisis donc un scénario entièrement original. Le moins que l'on puisse dire - souligne Jean-Paul Le Chanois - de gens qui ont attribué LA MAIN DU DIABLE à Gérard de Nerval, est que l'oeuvre de ce dernier était bien loin de leur être familière !... »








Cette fiche a été vue 214 fois


 
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 
 
Free Counter Stat