Cine GuppY
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
MENU CINEMA
 ↑  
Texte à méditer :  L'espionnage serait peut-être tolérable s'il pouvait être exercé par d'honnêtes gens.  [ Montesquieu ] - Extrait de De l'esprit des lois
Fiche du film :
AMERE VICTOIRE


72 / 2

1957
DRAME

AMERE VICTOIRE
BITTER VICTORY

Durée : 97 mn

U.S.A.
FRANCE

REALISATION

Nicholas RAY

CASTING

ROLEACTEUR
Capitaine LeithRichard BURTON
Major BrandCurd JURGENS
Jane BrandRuth ROMAN
MokraneRaymond PELLEGRIN
Lieutenant BartonSean KELLY
Général PattersonAnthony BUSHELL
Soldat WilkinsNigel GREEN
Sergent BarneyChristopher LEE
Lieutenant-Colonel CallanderAlfred BURKE
Lieutenant SandersRamon DE LARROCHA
Lieutenant KasselRaoul DELFOSSE

HISTOIRE

La campagne de Libye en 1943. Le QG britannique au Caire prépare une opération : un commando va être envoyé à Benghazi pour s’emparer de documents allemands. Le géné­ral Patterson convoque le capitaine Leith et le major Brand. Il leur propose de prendre la tête de ce commando.

Après le parachutage et l’attaque, le com­mando se retire dans le désert, poursuivi par une voiture allemande. Celle-ci est détruite et un officier allemand est fait prisonnier. Leith reste auprès des blessés. Il en achève un, l’autre meurt. L’Arabe Mokrane rejoint Leith.

Brand et ses hommes continuent leur lente marche. Ils arrivent au milieu de ruines. Mo­krane et Leith rejoignent le petit groupe. Au cours d’une halte, Leith est piqué par un scor­pion. Brand qui aurait pu avertir Leith n’a rien dit. Mokrane veut venger Leith et tuer Brand, mais c’est lui qui est abattu. Leith agonise. Une tempête de sable se lève. Leith est mort, une colonne de secours arrive.

De retour au QG, Brand avoue tout à sa femme. Celle-ci s’en va tandis que l’on dé­core Brand. Ce dernier épingle sa médaille sur un mannequin d’exercice.


PETITE HISTOIRE

AMÈRE VICTOIRE est le second film de guerre de N. Ray, après LES DIABLES DE GUADALCÂNAL, 1951, et son quin­zième film. Cette co-production franco-améri­caine fut tournée en Libye, à proximité de Tripoli, pour les extérieurs, et dans les studios de la Victorine à Nice pour les intérieurs. Ce film fut présenté à la 18e Mostra, Biennale de Venise, où il concourait pour la France. René Hardy, l'auteur du roman qui inspira le film, fut un personnage marquant de la Résistance. Accusé d'avoir trahi ses compagnons sous la torture,' il fut acquitté au cours d'un procès retentissant. AMERE VICTOIRE fut tourné en Cinémascope noir et blanc, ce qui est rare pour l’auteur de JOHNNY GUITARE (1953). Parmi les films consacrés à la bataille du désert, citons LE RENARD DU DÉSERT, 1951, d’Henry Hathaway, dans lequel James Mason incarnait Rotnmel... rôle qu'il reprenait brièvement dans LES RATS DU DESERT, 1953, de Robert Wise, avec Richard Burton...







Cette fiche a été vue 282 fois


 
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 
 
Free Counter Stat