Cine GuppY
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
MENU CINEMA
 ↑  
Texte à méditer :  C’est une grande misère que de n’avoir pas assez d’esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.  [ Jean de La Bruyère ] - Extrait des Caractères
Fiche du film :
FAUSSES NOUVELLES


65 / 7

1937
COMEDIE

FAUSSES NOUVELLES
BREAK THE NEWS

Durée : 78 mn

GRANDE-BRETAGNE

REALISATION
René CLAIR

CASTING

ROLEACTEUR
François VerrierMaurice CHEVALIER
Teddy EntonJack BUCHANAN
Grace GatwickJune KNIGHT
SoniaMarta LABARR
HelenaGertrude MUSGROVE
Sir George BickorvFelix AYLMER
Sir Edward PhringC. DENIER WARREN

HISTOIRE

Dans un grand music-hall londonien, la vedette féminine capricieuse fait la pluie et le beau temps. C’est ainsi qu’elle ordonne de supprimer le tableau où apparaissaient deux acteurs, l’un français : François, l'autre anglais : Teddy. Ceux-ci sont désespérés. Tenace, la malchance les poursuit. Il faudrait qu’un événement les place en pleine lumière et qu'on parle d'eux. Tout à coup, une idée leur vient. Pourquoi ne pas inventer et simuler un crime ? Le scénario est simple et ingénieux. François fera semblant d’avoir supprimé Teddy. Celui-ci disparaîtra un certain temps et reviendra seulement au moment du procès pour proclamer l'innocence de son camarade. Le prétexte à ce prétendu crime est vite trouvé : une rivalité amoureuse engendrant la jalousie à propos de la vedette de la revue. Appuyant leurs effets, les deux compères jouent la comédie, se disputent au théâtre, se menacent chez eux, alertent des témoins. Finalement Teddy se dissimule dans une malle que François transporte au bord de la Tamise ; ils se séparent alors, le premier slembarquant pour la France, tandis que l'autre jette la malle dans le fleuve. Comme on ne prêtait nulle attention à leur manège, François est obligé de provoquer un scandale sur scène en avouant son « crime ». On l'emprisonne. Pendant ce temps, Teddy vit retiré à Cannes où il laisse pousser sa barbe, ce qui le fait devenir le sosie d’un général balkanique en révolte contre son gouvernement. Une espionne le séduit et le livre aux juges de ce pays lointain. Le procès intenté contre le prétendu général tourne mal pour l’accusé qui doit être passé par les armes ; tandis que son ami à Londres, ne l'ayant pas vu arriver, est condamné à mort. Teddy arrive à s'enfuir, à se débarrasser de sa double personnalité et à tirer François de sa fâcheuse position. La notoriété arrive. Vedettes de la revue à leur tour, ils confieront aux journaux leurs impressions respectives de condamnés à mort.


PETITE HISTOIRE

L'acteur anglais Jack Buchanan avait en mains le scénario de Loïc Le Gouriadec qui avait inspiré à Berthomieu LE MORT EN FUITE. Il en acquit les droits pour le produire et jouer l’un des rôles principaux. René Clair s’intéressa à l’affaire et cumula tes fonctions de producteur, metteur en scène et adaptateur. Le film fut réalisé aux studios de Pinewood près de Londres et Maurice Chevalier qui, l’année précédente, avait tourné en Angleterre LE VAGABOND BIEN-AIMÉ fut choisi
pour le rôle dévolu dans LE MORT EN FUITE à Michel Simon, Jack Buchanan remplaçant Jules Berry. Le scénario initial fut respecté dans ses grandes lignes, les modifications découlèrent surtout de la personnalité des interprètes. La même histoire servit une troisième fois de support à un film réalisé de nouveau par Berthomieu en 1954 : LES DEUX FONT LA PAIRE avec Jean Richard et Jean-Marc Thibault.





Cette fiche a été vue 250 fois


 
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 
 
Free Counter Stat