Cine GuppY
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
MENU CINEMA
 ↑  
Texte à méditer :  La paix est une création continue.  [ Raymond Poincaré ]
Fiche du film :
OLIVER TWIST


55 / 11

1948
DRAME

OLIVER TWIST
OLIVER TWIST

Durée : 116 mn

GRANDE-BRETAGNE

REALISATION
David LEAN

CASTING

ROLEACTEUR
Oliver TwistJohn Howard DAVIES
Bill SikesRobert NEWTON
FaginAlec GUINNESS
NancyKay WALSH
Mr BumbleFrancis L. SULLIVAN
Mr BrownlowHenry STEPHENSON
Mrs CorneyMary CLARE
La mère d'OliverJosephine STUART
Chef de la policeMaurice DENHAM
CharlotteDiana DORS

HISTOIRE

Oliver Twist dont la mère est morte en le mettant au monde, est élevé dans un orphelinat à la discipline rigoureuse. A neuf ans, on l'envoie en apprentissage chez un fabricant de cercueils. Mais malheureux et maltraité, il s'enfuit et se réfugie à Londres…

Dans la grande ville, il tombe sous la coupe de Fagin, un vieux juif peu scrupuleux qui dirige une bande de gamins voleurs et vit à leurs dépens. A la suite d'une tentative de vol manquée, Oliver est pris sous la protection du riche monsieur Brownlow et connaît quelques heures de tranquillité. Mais les vauriens retrouvent sa trace et le ramènent dans l'antre de Fagin. Brownlow qui s'est pris d'affection pour lui le recherche en vain. Chez Fagin, Oliver s'attire les bonnes grâces de Nancy qui l'a pris en pitié. Nancy va trouver monsieur Brownlow et lui dévoile la vérité. Fagin, furieux, la fait assassiner par Bill Sikes, un mauvais garçon à ses ordres. La police survient... Pour couvrir sa fuite, Sikes enlève Oliver. Sur les toits, la police abat le bandit et sauve le jeune garçon. Tandis que Fagin ira en prison. Oliver connaîtra enfin la douceur d'un foyer, adopté par M. Brownlow qui n'est autre que son grand-père.


PETITE HISTOIRE

Ecrit en 1838 en un ton très mélodramatique typique du goût de l'époque, le célèbre roman de Charles Dickens a tenté le cinéma un bon nombre de fois. On compte six versions muettes : cinq américaines (en 1909, 1910, 1912, 1916 et 1922) et une anglaise (en 1923). La version de 1922 était jouée par Jackie Coogan (le «KID», «le gosse» dans le film de Charles Chaplin) et Lon Chaney en Fagin. Quant aux adaptations sonores, elles sont au nombre de trois : une américaine en 1933, la version de David Lean, et OLIVER, une transposition musicale tournée par Carol Reed en 1968. Dans le style classique et respectueux de l'œuvre originale, le film de David Lean est considérée comme la plus remarquable : par l'ex<x>pressionnisme du décor et du jeu des comédiens, le cinéaste est parvenu à traduire en images l'univers sombre et désespéré de l'écrivain. Il faut remarquer à ce propos que le cinéaste était familiarisé avec Dickens dont il avait déjà adapté LES GRANDES ESPÉRANCES. Le comédien. Alec Guinness alors à ses débuts fut taxé d'antisémitisme à cause du maquillage de Fagin jugé caricatural. Immédiatement après, il devait connaître la gloire avec les huit rôles de composition de NOBLESSE OBLIGE. Le film obtint un grand succès international, et le Prix du meilleur décor (John Bryan) à la Biennale de Venise 1948.







Cette fiche a été vue 264 fois


 
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 
 
Free Counter Stat