Cine GuppY
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
MENU CINEMA
 ↑  
Texte à méditer :  Chaque langue voit le monde d’une manière différente.  [ Federico Fellini ] - Extrait de New York Times
Fiche du film :
RENNE BLANC (LE)

RENNE BLANC (LE)
VALKOINEN PEURA

Durée : 65 mn

FINLANDE

REALISATION
Erik BLOMBERG

CASTING

ROLEACTEUR
Pirita, la sorcièreMirjami KUOSMANEN
Aslak, mari de la sorcièreKalervo NISSILA
Le bûcheronAke LINDMAN
Le jeune gardien de rennesJouni TAPIOLA
Le sorcierArvo LEHESMAA

HISTOIRE

Il était une fois, dans les contrées lointaines de Laponie, une jeune sorcière, Pirita, qui ignorait son pouvoir magique. Au cours d'une fête, elle fit la connaissance d'un brave gardien de rennes, Aslak. Ils se marièrent. Un soir, au retour d'une de ses gardes, Aslak lui fait cadeau d'un petit renne blanc. Pirita, qui s'ennuie loin de son mari, demande au sorcier comment faire pour l'avoir plus souvent auprès d'elle : celui-ci lui ordonne de sacrifier le renne blanc à Seita, le dieu de pierre. Elle s'exécute…

Aussitôt, les puissances magiques se déchaînent. Pirita se transforme en renne blanc maléfique, qui va détourner les maris de lèur devoir, attirer les chasseurs dans son antre et les égorger tout vifs. Les villageois se liguent pour donner la chasse au renne maudit. Arlak est parmi eux, et c'est lui qui transpercera l'animal de sa pique. Le charme se rompt, et c'est ainsi, conclut la légende, que « la fille aux souliers de paille s'endormit dans la steppe glacée avec la neige pour oreiller ».


PETITE HISTOIRE

La film prend pour thème une de ces vieilles légendes, encore vivaces en pays finnois. On trouve chez d'autres peuples de semblables croyances : par exemple au loup-garou, à l'homme-tigre ou au cerf aux cornes d'or qui attire le fils du roi dans les profondeurs de la forêt.

Erik Ftlomberg, cinéaste d'origine finnoise, a réalisé son film aux confins du cercle polaire, dans des conditions matérielles difficiles.

L'équipe de tournage se composait de treize personnes, y compris les comédiens et les gardiens de rennes. Les endroits les plus propices aux prises de vues étaient situcsdans des régions sans routes et où les seuls moyens de communication étaient les skis ou les rennes. Certaines scènes furent tournées par plusieurs dizaines de degrés au-dessous de zéro, à la lueur de torches. Le renne blanc que l'on voit dans le film est un animal sauvage, qui ne se laissa pas aisément « diriger ». Sa capture au lasso représente, à elle seule, une réelle performance. Folklore et vérité documentaire s'allient dans cette œuvre, révélée au Festival de Cannes en 1953 et adaptée en français par Lo Duca. C'est un des rares films finlandais qui fut distribué en France. On a pu y voir également SOLDATS INCONNUS (d'Edwin Laine, 1955) et, en Festival, du même réalisateur Erik Blomberg, L'ATTAQUE DU MOULIN (1959).

Plus récemment, fut présenté le film de Rauni Molberg, LA TERRE DE NOS ANCÊTRES (1974), témoignage sur la vie primitive des gens du grand Nord.






Cette fiche a été vue 246 fois


 
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 
 
Free Counter Stat